Politique de confidentialité

 

>>>

Épigraphe Information basique (1º couche, résumé) Information additionnelle (2º couche, detaillée)
 

Responsable

traitement des données personnelles

ONIAD ADVERTISING S.L CIF: B99501751

Adresse: Avda. del Rosario nº 8, Edif. Nodriza. 50410, Cuarte de Huerva, (Saragosse) rgpd@grupoarelux.com

 

 

+ information

Objectif

traitement des données personelles

Fourniture de services de commerce électronique et de marketing en ligne. Envoi d’informations sur nos produits et services  

+ information

 

 

Légitimation

traitement des données personelles

Nous traitons vos données pour nous conformer à une obligation légale, pour fournir les services que nous sommes tenus de fournir, pour gérer les ventes de nos produits, pour fournir des services contractuels ou à des fins légitimes, telles que la divulgation de notre activité.  

 

 

+ information

 

Destinataires” (de missions ou de transferts)

Cessions

– Administration publique compétente (sécurité sociale, agence fiscale, autre …)

– Banques / Institutions financières

 

+ information

 

 

 

Droits des clients et utilisateurs

Nous reconnaissons à nos clients et utilisateurs leurs droits d’accès, de rectification, de suppression et de portabilité de leurs données, ainsi que la limitation ou l’opposition à leur traitement, qui peuvent être exercés de la manière légalement fournie aux adresses indiquées ci-dessus.  

 

 

+ information

 

 

 

Responsable traitement des données personnelles

ONIAD ADVERTISING S.L CIF: B99501751

Address: Avda. del Rosario nº 8, Edif. Nodriza. 50410, Cuarte de Huerva, (Zaragoza)

Email: rgpd@grupoarelux.com Activity:

Representante legal en España:

 

Objectif traitement des données personelles

Fourniture de services de commerce électronique et de marketing en ligne.

Envoi d’informations sur nos produits et services

 

 

 

 

  

 

Légitimation traitement des données personelles

Nous traitons vos données pour nous conformer à une obligation légale, pour fournir les services que nous sommes tenus de fournir, pour gérer les ventes de nos produits, pour fournir des services contractuels ou à des fins légitimes, telles que la divulgation de notre activité.

Obligation ou non de fournir des données et conséquences de ne pas le faire: Vous devez répondre à toutes les questions posées ou donner toutes les informations demandées car sinon, l’opération ne peut pas être effectuée ou ne fournit pas les services demandés. On ne demande pas plus d’informations que ce qui est strictement nécessaire aux fins auxquelles elles sont destinées.

Délais ou critères de conservation des données: ceux prévus par la législation fiscale en matière de prescription des responsabilités et ceux prévus par la législation civile ou commerciale pour réclamer des paiements ou prouver la prestation correcte du service ou de l’opération effectuée.

Décisions automatisées, profils et logique appliquée: non adoptés

– Vous avez le droit de retirer votre consentement

– Vous avez le droit de porter plainte auprès de l’autorité de surveillance. En Espagne, l’Agence espagnole de protection des données (www.agpd.es)

 

Destinataires” (de missions ou de transferts)

– Administration publique compétente (sécurité sociale, agence fiscale, autre …)

– Banques / Institutions financières

Il n’y a pas de transfert international de données à caractère personnel en dehors des cas autorisés.

Droits des clients et utilisateurs Nous reconnaissons à nos clients et utilisateurs leurs droits d’accès, de rectification, de suppression et de portabilité de leurs données, ainsi que la limitation ou l’opposition à leur traitement, qui peuvent être exercés de la manière légalement fournie aux adresses indiquées ci-dessus. Voir notre procédure pour les droits de contrôle des données personnelles par ses détenteurs

 

PROCEDURE DE GESTION DES DROITS DE CONTROLE DES INTERESSES DE LEURS DONNEES PERSONNELLES.

PROCEDURE D’EXERCICE DU DROIT D’ACCES

  1. Une personne intéressée par l’entité fait une communication à cette exercice en exerçant son droit d’accès à ses données personnelles.
  2. La personne qui reçoit la communication la transmettra immédiatement au responsable de la sécurité et de la vie privée1 ou au responsable de la sécurité et de la vie privée1 ou au responsable de la sécurité et de la vie privée1..
  3. Une fois que la demande d’accès est arrivée, le RESPONSABLE DE LA SÉCURITÉ ET DE LA VIE PRIVÉE ou LE RESPONSABLE DU TRAITEMENT examinera la demande afin qu’elle soit traitée2 dans un délai maximum d’un mois à compter de la réception de la demande3.
  4. .
Afin de procéder à un tel examen, le RESPONSABLE SÉCURITÉ ET CONFIDENTIALITÉ doit prendre en compte ce qui est spécifié dans l’ANNEXE de la présente procédure.

>.
Cette résolution peut être FAVORABLE ou FAVORABLE :.
.

  1. RÉSOLUTION FAVORABLE de la demande d’accès:

Si la demande est acceptée et que le responsable ne fournit pas les informations requises par la loi avec sa communication, l’accès sera effectif dans les dix jours suivant ladite communication.

Les informations fournies, quel que soit le support sur lequel elles sont fournies, seront données sous une forme lisible et intelligible, sans utilisation de codes ni de codes nécessitant l’utilisation de dispositifs mécaniques spécifiques.
Ces informations comprennent:

Toutes les données de base de la personne concernée.

Celles résultant d’une élaboration ou d’un processus informatique.

Informations disponibles sur l’origine des données.

Les destinataires des données.

Spécification des utilisations spécifiques et des finalités pour lesquelles les données ont été stockées.1 Si les noms suivants ont été nommés

2 Si vous ne possédez pas de données personnelles, les personnes concernées doivent également communiquer ces informations au cours de la même période. Le responsable du traitement doit répondre à la demande qui lui est adressée dans tous les cas, que les données à caractère personnel de la personne concernée soient ou non incluses dans ses systèmes d’information.

3 Une fois le délai écoulé sans que la demande d’accès ne reçoive une réponse explicite, l’intéressé peut déposer la réclamation prévue à l’article 12.4. du règlement général sur la protection des données à caractère personnel (RGPD).

La partie concernée peut choisir de recevoir les informations par l’intermédiaire d’un ou de plusieurs des systèmes de consultation suivants: Affichage à l’écran.

Écrit, copie ou photocopie envoyée par la poste, certifiée ou non.

Télécopie.

Courrier électronique ou autres systèmes de communication électroniques.

Tout autre système adapté à la configuration ou à l’implantation matérielle du traitement ou à la nature du traitement, proposé par le responsable.

Ces systèmes de consultation de> fort> traitement projeté peuvent être limités en fonction de la configuration ou de la mise en œuvre matérielle du traitement ou de la nature du traitement, à condition que le traitement offert à la partie touchée soit gratuit et assure une communication écrite si nécessaire.

Si le responsable du traitement propose un certain système pour rendre effectif le droit d’accès et que la personne concernée le rejette, il ne saurait être tenu responsable des éventuels risques pour la sécurité des informations pouvant découler de son choix.

B) RÉSOLUTION DÉFAVORABLE:

>
Le TRAITEMENT RESPONSABLE peut refuser l’accès aux données personnelles dans un délai maximum d’un mois à compter de la réception de la demande lorsque:

    1. Ce droit a déjà été exercé dans les douze mois précédant la demande, sauf si un intérêt légitime est crédité.
      1. L’accès peut également être refusé dans les cas où une loi ou une règle de droit communautaire est directement applicable ou lorsque ils évitent un traitement responsable révèlent aux personnes concernées le traitement des données auxquelles l’accès se rapporte.
      >
      GARANTIE DES DROITS . La partie intéressée à laquelle l’exercice des droits d’opposition, d’accès, de rectification ou de suppression est totalement ou partiellement refusé peut en informer l’Agence de protection des données ou, selon le cas, l’organisme compétent de chaque communauté autonome, qui doit veiller à ce que le déni vient ou n’est pas approprié.

      Le délai maximum dans lequel la décision expresse sur la protection des droits doit être rendue est de six mois.

      Un recours contentieux-administratif sera formé contre les décisions de l’Agence de protection des données.

        • En tout état de cause, le TRAITEMENT RESPONSABLE informera la personne concernée de son droit de se faire protéger par l’Agence espagnole de protection des données ou, selon le cas, par les autorités de contrôle des communautés autonomes.

      .

       

      1. Pour communiquer cette résolution, la communication sera envoyée de telle manière qu’elle accrédite à la fois son accomplissement et sa correspondance à la personne responsable du traitement de la preuve de l’accomplissement du devoir de réponse, en conservant l’accréditation. de l’accomplissement du devoir mentionné.

      Quel est le droit d’accès?

      Le droit d’accès est le droit de la personne concernée d’obtenir des informations sur le fait de savoir si ses propres données personnelles:

      Ils sont en cours de traitement, l’objectif du traitement, le cas échéant, est en cours d’exécution.

      Informations disponibles sur l’origine de ces données.

      Les communications faites ou prévues de celle-ci.

      En exerçant ce droit, la personne concernée peut obtenir du responsable du traitement: Des informations relatives à des données spécifiques.

      Données incluses dans un certain traitement

      La totalité de vos données soumises au traitement.

      Comment exercez-vous votre droit d’accès?

      > Comment exercez-vous votre droit d’accès?
      Le droit d’accès peut être exercé par le biais d’une communication adressée au TRAITEMENT RESPONSABLE. Vous pouvez l’exercer:

      La personne touchée, prouvant son identité, comme prévu. Obligatoire: Nom et prénom de l’intéressé.

      Photocopie de sa pièce d’identité nationale, de son passeport ou de tout autre document valable qui l’identifie et, le cas échéant, de la personne qui le représente, ou d’instruments électroniques équivalents; ainsi que le document ou l’instrument électronique accréditant cette représentation. L’utilisation d’une signature électronique identifiant la personne concernée exempte la présentation de photocopies du DNI ou d’un document équivalent.

      Requête dans laquelle la requête est spécifiée.

      Adresse aux fins de notification, date et signature du demandeur.

      Documents d’accréditation de la pétition, le cas échéant.

      Si la demande ne répond pas aux exigences spécifiées ici, le TRAITEMENT RESPONSABLE doit demander leur correction.

      Lorsque la personne concernée se trouve dans une situation d’incapacité ou de majorité n’empêchant pas l’exercice de ce droit personnellement, il peut être exercé par son représentant légal. Dans ce cas, il sera nécessaire prouver une telle condition.

      Le droit d’accès peut également être exercé par l’intermédiaire d’un représentant volontaire, expressément désigné pour l’exercice de ce droit. Dans ce cas, l’identité de la partie représentée doit être clairement accréditée au moyen d’une copie de son document d’identité national ou d’un document équivalent, ainsi que de la représentation qu’il a conférée.

      Le droit d’accès est refusé lorsque la demande est présentée par une personne autre que la personne concernée et que rien n’empêche que la même personne agisse pour le compte de cette personne.

      Le droit d’accès de l’intéressé à la documentation de l’historique de l’Entité ne peut être exercé au détriment du droit des tiers à la confidentialité des données qui y sont collectées dans l’intérêt thérapeutique de l’intéressé, ni à la au détriment du droit des professionnels participant à son élaboration, qui peuvent s’opposer au droit d’accès à la réservation de leurs annotations subjectives.

      Les centres de santé et les médecins du sport ne faciliteront l’accès aux personnes qui lui sont liées qu’à l’historique de l’entité des parties intéressées décédées, pour des raisons familiales ou de fait, sauf lorsque le défunt l’aurait expressément interdite et ainsi créditée. En tout état de cause, l’accès d’un tiers à l’historique de l’Entité motivé par un risque pour sa santé sera limité aux données pertinentes. Aucune information ne sera fournie qui affecte la vie privée du défunt ou les notes subjectives des professionnels, ou qui nuit aux tiers.

      L’intéressé doit disposer d’un support simple et gratuit pour l’exercice du droit de visite.

      Les cas dans lesquels le responsable du traitement établit comme un moyen permettant à la personne concernée d’exercer ses droits l’envoi de lettres recommandées ou similaires, l’utilisation de services de télécommunication impliquant un tarif additionnel pour la personne concernée ou tout autre moyen entraînant un coût excessif Les données relatives à la personne concernée ne doivent pas être considérées conformément aux dispositions du règlement général sur la protection des données à caractère personnel (RGPD).

      Lorsque le TRAITEMENT RESPONSABLE dispose de services de quelque nature que ce soit à l’attention de son public ou à l’exercice de réclamations en rapport avec le service fourni ou les produits qui lui sont proposés, la partie affectée peut se voir accorder la possibilité d’exercer son droit d’accès par le biais de ces services. Dans ce cas, l’identité de la partie intéressée sera considérée comme accréditée par les moyens mis en place pour l’identification des clients de la partie responsable dans la fourniture de leurs services ou la sous-traitance de leurs produits.

      Le responsable du traitement doit adopter <<< mesures appropriées garantissent doivent être adoptées des mesures appropriées qui doivent être garanties </. Les personnes de votre> organisation qui ont accès aux données personnelles peuvent indiquer la procédure à suivre par les personnes affectées pour exercer leur droit.

      PROCEDURE D’EXERCICE DU DROIT D’OPPOSITION

      (Article 21 du Règlement général sur la protection des données à caractère personnel (RGPD)).

        1. Une personne intéressée par l’entité fait une communication à l’entité exerçant son droit s’opposer à leurs données personnelles, y compris ou non leur historique
        2. La personne qui reçoit la communication la transmettra immédiatement au responsable de la sécurité.

      .

      1. Une fois que la demande d’opposition est arrivée, le RESPONSABLE DE LA SÉCURITÉ ET DE LA VIE PRIVÉE l’examinera de manière à ce que le RESPONSABLE DU TRAITEMENT en décide 4 dans le délai maximum de dix jours à compter de la réception de la demande5. Afin de procéder à cet examen, le RESPONSABLE SÉCURITÉ ET CONFIDENTIALITÉ doit tenir compte de ce qui est spécifié dans l’ANNEXE de la présente procédure.
      2. Si vous ne possédez pas de données personnelles, vous devez également communiquer les mêmes informations au cours de la même période. Le responsable du traitement doit répondre à la demande qui lui est adressée dans tous les cas, que les données à caractère personnel de la personne concernée soient ou non incluses dans ses systèmes d’information.
      3. Après le délai sans réponse expresse à la demande d’opposition, la partie intéressée peut déposer la réclamation prévue à l’article 12.4. du Règlement général sur la protection des données à caractère personnel (RGPD)
      4. .

      Cette résolution peut être FAVORABLE ou FAVORABLE:

      >.

      1. RÉSOLUTION FAVORABLE:

      Dans ce cas, le traitement n’est pas effectué à partir des données personnelles de l’intéressé ou le traitement est arrêté. Il est donné dans les hypothèses suivantes:

      Les informations fournies, quel que soit le support sur lequel elles sont fournies, seront données sous une forme lisible et intelligible, sans utilisation de clés ou de codes nécessitant l’utilisation de dispositifs mécaniques spécifiques.

      Ces informations comprennent:

      Lorsque votre consentement n’est pas requis pour le traitement, par suite de la concordance d’un motif légitime et fondé, en vous référant à votre situation personnelle spécifique, ce qui le justifie, à condition qu’une loi ne stipule pas autrement. Lorsque l’opposition est fondée sur cette hypothèse, il convient d’indiquer dans la requête les raisons justifiées et légitimes relatives à une situation personnelle déterminée de la personne concernée, qui justifient l’exercice de ce droit.

      Dans le cas de traitements visant à mener des activités de publicité et de prospection commerciale,.

      Lorsque le but du traitement est de prendre une décision référée à la personne concernée et basée uniquement sur un traitement automatisé de ses données personnelles.

      Dans tous les cas, une notification fiable sera faite à la partie intéressée.
      In any case, reliable notification will be made to the interested party.

      B) Résolution DÉFAVORABLE

      >
      Le RESPONSABLE DU TRAITEMENT doit raisonnablement refuser la demande de la partie intéressée dans un délai maximum de dix jours à compter de la réception de la demande, avec notification fiable à la partie intéressée.

      En tout état de cause, le TRAITEMENT RESPONSABLE informera la personne concernée de son droit de se faire protéger par l’Agence espagnole de protection des données ou, selon le cas, par les autorités de contrôle des communautés autonomes.

      Afin de communiquer cette résolution, la communication sera envoyée de manière à attester de son accomplissement ainsi que de son contenu. Le responsable du traitement des données est responsable de la preuve du respect de l’obligation de répondre et conserve l’accréditation du respect de l’obligation susmentionnée.

      Droit d’opposition aux décisions reposant uniquement sur un traitement automatisé de données.

      >
      Les parties prenantes ont le droit de ne pas être soumises à une décision ayant des effets juridiques sur elles ou qui les affectent sensiblement, qui repose uniquement sur le traitement automatisé de données pour évaluer certains aspects de leur personnalité, tels que leurs performances, leur solvabilité, leur fiabilité ou leur comportement. >

      Toutefois, les personnes concernées peuvent être soumises à l’une de ces décisions lorsque cette décision est prise:

        1. Il a été adopté dans le cadre de la conclusion ou de l’exécution d’un contrat à la demande de l’intéressé, pour autant que celui-ci ait la possibilité de faire tout ce qui lui semble approprié pour la défense de son droit ou de son intérêt. Dans tous les cas, le TRAITEMENT RESPONSABLE doit informer la personne concernée, au préalable, de manière claire et précise, que des décisions seront prises avec les caractéristiques indiquées ci-dessus et que les données seront annulées au cas où le n’est finalement pas retenu.
            1. Is Est autorisé par une norme au rang de loi qui établit des mesures garantissant l’intérêt légitime des

          .

          Le droit d’opposition peut être exercé par le biais d’une communication adressée au TRAITEMENT RESPONSABLE. Vous pouvez l’exercer:

          La personne touchée, prouvant son identité, comme prévu. Ce qui suit est requis: Nom et prénom de la personne intéressée.

          Photocopie de sa pièce d’identité nationale, de son passeport ou de tout autre document valable qui l’identifie et, le cas échéant, de la personne qui le représente, ou d’instruments électroniques équivalents; ainsi que le document ou l’instrument électronique accréditant cette représentation. L’utilisation d’une signature électronique identifiant la personne concernée exempte la présentation de photocopies du DNI ou d’un document équivalent.

          Requête dans laquelle la requête est spécifiée.

          Adresse à des fins de notification

          Documents d’accréditation de la pétition, le cas échéant.

          Si la demande ne répond pas aux exigences spécifiées ici, le responsable du traitement doit en demander la correction.

          Lorsque la personne concernée se trouve dans une situation d’incapacité ou de majorité n’empêchant pas l’exercice de ce droit personnellement, il peut être exercé par son représentant légal. Dans ce cas, il sera nécessaire que pour prouver cette condition.

          Le droit d’opposition peut également être exercé par l’intermédiaire d’un représentant volontaire, expressément désigné pour l’exercice de ce droit. Dans ce cas, l’identité de la partie représentée doit être clairement accréditée au moyen d’une copie de son document d’identité national ou d’un document équivalent, ainsi que de la représentation qu’il a conférée.

          Le droit de faire opposition sera refusé lorsque la demande est faite par une personne autre que la personne concernée et que rien n’empêche que celle-ci agit au nom de cette personne.

          L’intéressé doit disposer d’un moyen simple et libre d’exercer son droit d’opposition.

          Les dispositions du règlement général sur la protection des données à caractère personnel (RGPD) prévoient les cas dans lesquels le responsable du traitement définit comme un moyen permettant à la partie intéressée d’exercer ses droits l’envoi de lettres recommandées ou similaires, l’utilisation de services de télécommunication impliquant une tarif pour la partie concernée ou tout autre moyen entraînant un coût excessif pour la partie intéressée ne sera pas considéré comme conforme aux dispositions du règlement général sur la protection des données à caractère personnel (RGPD), dans les cas où le responsable du traitement établit comme un partie intéressée à exercer ses droits l’envoi de lettres recommandées ou similaires, l’utilisation de services de télécommunication impliquant un tarif supplémentaire pour la partie concernée ou tout autre moyen entraînant des coûts excessifs pour la partie intéressée.

          Lorsque le RESPONSABLE DU TRAITEMENT dispose de services de quelque nature que ce soit à l’attention de son public ou à l’exercice de réclamations en rapport avec le service fourni ou aux produits offerts à celui-ci, la personne concernée peut se voir accorder la possibilité d’exercer son droit d’opposition par lesdits services. Dans ce cas, l’identité de la partie intéressée sera considérée comme accréditée par les moyens mis en place pour l’identification des clients de la partie responsable dans la fourniture de leurs services ou la sous-traitance de leurs produits.

          Le RESPONSABLE DU TRAITEMENT doit assister à la demande d’opposition formulée par le destinataire même si celui-ci n’a pas utilisé la procédure établie expressément à cet effet par lui, à condition que la partie intéressée ait utilisé un moyen d’accréditer l’envoi et la réception de la demande. , et qu’il contient les éléments mentionnés ci-dessus.

          Le TRAITEMENT RESPONSABLE doit prendre les mesures appropriées pour que les personnes de votre organisation ayant accès aux données à caractère personnel puissent signaler la procédure à suivre par les personnes affectées pour l’exercice de leur droit d’opposition.

          PROCÉDURE POUR L’EXERCICE DE DROITS DE RECTIFICATION ET DE SUPRESSION. .

          .
          (Article 16 du Règlement général sur la protection des données à caractère personnel (RGPD)).

            1. Une partie intéressée de l’entité fait une communication à l’entité en exerçant son droit de rectification ou son droit de suppression de ses données personnelles, en incluant ou non son historique

          .

            1. La personne qui reçoit la communication la transmettra immédiatement au responsable de la sécurité.

          .

            1. Une fois que la demande de rectification ou la demande de suppression est arrivée, le RESPONSABLE DE LA VIE PRIVÉE ET DE LA SÉCURITÉ examinera la demande afin que le TRAITEMENT RESPONSABLE en règle 6 à ce sujet dans le délai maximum de dix jours à compter de la réception de la demande7.

          .

          Afin de procéder à un tel examen, le RESPONSABLE SÉCURITÉ ET CONFIDENTIALITÉ doit prendre en compte ce qui est spécifié dans l’ANNEXE de la présente procédure.

          >.
          Ladite résolution peut FOURNIR ou REFUSER l’exercice du droit de rectification ou de suppression:

          A)RECTIFICATION DE DONNÉES:

          >
          Dans ce cas, la modification des données se traduira par une information inexacte ou incomplète, une notification préalable et fiable aux intéressés.

          B) SUPRESSION des données

          >
          Dans ce cas, la suppression des données se traduira par un résultat insuffisant ou excessif, sans préjudice de l’obligation de blocage définie dans le Règlement général sur la protection des données personnelles (RGPD), notification préalable> forte> fiable à la partie intéressée.

          Dans les cas où la partie intéressée invoque l’exercice du droit de suppression pour révoquer le consentement précédemment donné, les dispositions du Règlement général sur la protection des données personnelles (RGPD) s’appliquent.

          6Si vous ne disposez pas de données personnelles relatives à la personne concernée, vous devez également la communiquer au cours de la même période. Le responsable du traitement doit répondre à la demande qui lui est adressée dans tous les cas, peu imported’inclure ou non les données à caractère personnel de la personne concernée dans ses systèmes d’information.

          7 Une fois le délai écoulé sans qu’aucune réponse expresse ne soit donnée à la demande de rectification ou de suppression, la partie intéressée peut déposer la réclamation prévue à l’article 12.4. du règlement général sur la protection des données à caractère personnel (RGPD).

          C) Rejet de la RECTIFICATION des données:

          >
          Le droit de rectification peut être refusé dans les cas où une loi ou une règle de droit communautaire directement applicable le prévoit ou lorsque ces règles empêchent le responsable du traitement de divulguer aux personnes concernées le traitement des données auquel l’accès se rapporte.

          Cette décision est notifiée à la personne concernée.

          D) Rejection of the DELETION of the data:

          Rejet de la SUPPRESSION des données:
          >
          La suppression ne doit pas être effectuée lorsque:

          Les données personnelles doivent être conservées pendant les périodes définies dans les dispositions applicables.

          Les données à caractère personnel doivent être conservées pendant les périodes prévues dans les relations contractuelles entre la personne ou l’entité responsable et la personne concernée qui a justifié le traitement des données.

          Une loi ou une règle de droit communautaire directement applicable ou qui empêche le responsable du traitement de divulguer aux personnes concernées le traitement des données auquel l’accès se rapporte.

          En tout état de cause, le TRAITEMENT RESPONSABLE informera la personne concernée de son droit de recouvrer sa protection auprès de l’Agence espagnole de protection des données ou, selon le cas, des autorités de contrôle des communautés autonomes.

          Afin de communiquer cette résolution, la communication sera envoyée de manière à attester de son accomplissement ainsi que de son contenu. Le responsable du traitement des données est responsable de la preuve du respect de l’obligation de répondre et conserve l’accréditation du respect de l’obligation susmentionnée.

          ANNEXE PROCÉDURE DE SUPRESSION OU DE RECTIFICATION DE DONNÉES

          >> La personne responsable du traitement devra conserver l’accréditation de l’accomplissement du devoir mentionné.

          Comment le droit de rectification et de suppression est-il exercé?

            1. DANS LA DEMANDE DE RECTIFICATION, il convient d’indiquer:

          .

           

            1. A quelle donnée est
            2. La correction il y a à
            3. Doit être accompagné de la documentation à l’appui de la

          .

           

          2. DANS LA DEMANDE DE SUPRESSION, la partie intéressée doit indiquer:

          1. A quelle donnée est
          2. Fournir à l’effet la documentation qui le justifie, dans son

          Si les données rectifiées ou annulées ont déjà été transférées, le TRAITEMENT RESPONSABLE communiquera la rectification ou la suppression effectuée au cessionnaire, dans le même délai, de sorte que ce dernier, également dans les dix jours à compter de la réception de cette communication, procède également à la rectification. ou annuler les données.

          La rectification ou la suppression effectuée par le cessionnaire n’entraînera aucune communication avec la partie intéressée, sans préjudice de l’exercice des droits par les parties intéressées, reconnus dans le Règlement général sur la protection des données à caractère personnel (RGPD).

          Le droit de rectification et de suppression peut être exercé par le biais d’une communication adressée au responsable du traitement. Vous pouvez l’exercer:

          La personne touchée, prouvant son identité, comme prévu. Obligatoire: Nom et prénom de l’intéressé.

          Photocopie de sa pièce d’identité nationale, de son passeport ou de tout autre document valable qui l’identifie et, le cas échéant, de la personne qui le représente, ou d’instruments électroniques équivalents; ainsi que le document ou l’instrument électronique accréditant cette représentation. L’utilisation d’une signature électronique identifiant la personne concernée exempte la présentation de photocopies du DNI ou d’un document équivalent.

          Requête dans laquelle la requête est spécifiée.

          Adresse aux fins de notification, date et signature du demandeur.

          Documents d’accréditation de la pétition, le cas échéant.

          Si la demande ne répond pas aux exigences spécifiées ici, le TRAITEMENT RESPONSABLE doit demander leur correction.

          Lorsque la personne concernée se trouve dans une situation d’incapacité ou de majorité n’empêchant pas l’exercice de ces droits personnellement, ceux-ci peuvent être exercés par leur représentant légal, auquel cas il sera nécessaire que pour prouver une telle condition.

          Les droits peuvent également être exercés par l’intermédiaire d’un représentant volontaire, expressément désigné pour l’exercice de ce droit. Dans ce cas, l’identité de la partie représentée doit être clairement accréditée au moyen d’une copie de son document d’identité national ou d’un document équivalent, ainsi que de la représentation qu’il a conférée.

          Les droits sont refusés lorsque la demande est faite par une personne autre que la personne concernée et que rien n’empêche que la même personne agit pour le compte de cette personne.

          Un recours simple et gratuit pour l’exercice des droits de rectification et de suppression est accordé à la personne concernée.

          Les dispositions du règlement général sur la protection des données à caractère personnel (RGPD) ne seront pas prises en compte conformément aux cas dans lesquels le responsable du traitement établitmoyens permettant à la partie intéressée d’exercer ses droits: envoi de lettres recommandées ou similaires, utilisation de services de télécommunication impliquant un tarif supplémentaire pour la partie concernée ou tout autre moyen entraînant des coûts excessifs pour la partie intéressée.

          Lorsque le TRAITEMENT RESPONSABLE dispose de services de quelque nature que ce soit à l’attention de son public ou lors de l’exercice de réclamations en rapport avec le service fourni ou les produits qui lui sont offerts, la partie affectée peut être autorisée à exercer ses droits de rectification et de suppression par ces services. Dans ce cas, l’identité de la partie intéressée sera considérée comme accréditée par les moyens mis en place pour l’identification des clients de la partie responsable dans la fourniture de leurs services ou la sous-traitance de leurs produits.

          Le TRAITEMENT RESPONSABLE doit assister à la demande de rectification et de suppression formulée par le destinataire même si celui-ci n’a pas utilisé la procédure établie expressément à cet effet par lui, à condition que la partie intéressée ait utilisé un moyen d’accréditer l’envoi et la réception du courrier. demande, et qu’il contienne les éléments mentionnés ci-dessus.

          Le RESPONSABLE DU TRAITEMENT doit adopter les mesures appropriées pour garantir que les personnes de votre organisation ayant accès aux données à caractère personnel puissent informer de la procédure à suivre par les personnes affectées pour l’exercice de leurs droits.

          Lorsque les lois applicables à certains traitements spécifiques établissent une procédure spéciale pour la rectification ou la suppression des données qui y figurent, ses dispositions s’appliquent.

          PORTABILITÉ DROITE

          .
          Les données personnelles le concernant qu’il / elle a communiquées à l’entité seront communiquées aux intéressés qui en font la demande.

          La livraison sera dans un format structuré, couramment utilisé et lisible mécaniquement.

          Sur demande, ils sont transférés à un autre responsable du traitement lorsque cela est techniquement possible et que le traitement est fondé sur le consentement visé à l’article 6, paragraphe 1, point a) ou sur l’article 9, paragraphe 2, point a), ou sur un contrat conclu en vertu de l’article 6 ( 1) b) et b) du règlement européen sur la protection des données et le traitement est effectué de manière automatisée.

          L’exercice du droit visé au paragraphe 1 du présent article ne porte pas atteinte à l’article 17 du règlement européen sur la protection des données relatif au droit de suppression des personnes concernées par le demandeur.

          Ce droit ne s’applique pas aux traitements nécessaires à l’accomplissement d’une tâche d’intérêt général ou d’exercice de la puissance publique conférée au responsable du traitement.

          Ce droit visé au paragraphe 1 ne porte pas atteinte aux droits et libertés d’autrui.

          Le droit à la portabilité ne concerne que les traitements automatisés soumis directement ou indirectement au testament ou à l’autorisation de la personne concernée (sur la base d’un consentement ou d’une relation contractuelle).

          Le droit sera étendu aux “Données courantes”, comprises non seulement comme celles relatives au moment présent, sans tenir compte de celles qui ont été fournies par la partie intéressée ou obtenues grâce à l’utilisation du produit ou du service précédemment souscrit moment de l’exercice du droit sont en cours de traitement.

          En raison de sa complexité, au cas où une partie intéressée exercerait ce droit, chaque cas sera étudié de manière spécifique, en faisant appel à un professionnel spécialisé si nécessaire.

          DROIT DE LIMITATION

          .
          Ce droit est accordé aux personnes concernées si l’une des conditions suivantes est remplie:

            1. La partie intéressée conteste l’exactitude des données personnelles pendant une période permettant au responsable de vérifier l’exactitude des données.
            2. Le traitement est illégal et la personne concernée s’oppose à la suppression de données à caractère personnel et demande plutôt la limitation de sa confidentialité.
            3. Le responsable du traitement n’a plus besoin des données à caractère personnel aux fins du traitement, mais la personne concernée en a besoin pour la formulation, l’exercice ou la défense de

          .

            1. La partie intéressée s’est opposée au traitement prévu à l’article 21, paragraphe 1, tout en vérifiant si les motifs légitimes de la partie responsable prévalent sur ceux du

          .

          Effets de l’exercice du droit par les intéressés

          >
          Lorsque le traitement de données à caractère personnel a été restreint, ces données ne peuvent être traitées qu’avec le consentement de la personne concernée, dans le but de faire, poursuivre ou défendre des droits, ou pour la protection des droits d’une autre personne physique ou morale ou raisons d’intérêt public majeur de l’Union ou d’un État membre déterminé, à l’exception du stockage.

          Toute personne concernée qui a obtenu une limitation du traitement conformément à ce qui précède est informée par THE ENTITY avant la levée de cette limitation.

          En raison de la complexité du cas où une personne concernée exerce ce droit, chaque cas sera étudié au cas par cas, en faisant appel à une assistance professionnelle spécialisée, si nécessaire.